Après une période difficile de confinements et de fermetures des activités physiques et sportives, la rentrée 2021-2022 doit être encore plus motivante pour toutes celles et ceux qui ont envie de se former en self-défense.

Autrement formulé, il est bon de repartir de plus belle après une période où votre activité physique d’une part et vos exercices / drills de défense d’autre part ont été bouleversés… pour beaucoup réduits, et même pour ceux qui ont réussi à continuer à s’entraîner, modifiés (notamment avec moins de contacts avec un adversaire/partenaire, moins d’exercices à deux, moins d’opposition).

Reprenons-donc de bonnes habitudes.

Les résolutions de rentrée sont pour moi plus importantes que les résolutions de nouvelle année…

Reprendre dans son club ou changer ?

Une question qui va apparaître chez certains, suite à l’éloignement du club, c’est « est-ce que je retourne dans ce club ou bien est-ce que j’en profite pour changer ? ». Il faut entendre le « j’en profite » comme « je profite de la rupture (forcée) de l’habitude que j’avais prise ».

En partant, « on sait ce que l’on perd, et on ne sait pas ce que l’on va gagner » dans un autre club. Ce sera sûrement différent, au global mieux ou moins bien, à voir.

Questions à se poser :

  • Ai-je vraiment l’impression d’avoir fait le tour de ce que le/les professeurs de ce club peuvent m’enseigner ?
  • Quels sont les reproches que j’ai sur ce club ? Sont-ils rédhibitoires ? Peuvent-ils changer ? (Puis-je aider à les faire changer)
  • Le/les professeurs me corrigent-ils, me font-ils progresser ? ai-je ressenti de la progression dans mes précédents mois/années de pratique ?
  • Qu’est-ce que j’attends d’un nouveau club que je n’aurais pas dans mon actuel ? est-ce réaliste ?

Si vous décidez de franchir le pas de chercher un autre club, le même processus que pour la recherche d’un premier club s’applique (cf ci-dessous) avec en plus l’expérience du/des clubs précédents.

Dans certains cas il est bon d’aller voir ailleurs. Par exemple quand on a une pratique déjà de bon niveau, avec des bonnes bases d’une discipline, et que l’on veut aller s’enrichir ailleurs.

Une autre bonne raison de quitter un club, c’est quand le professeur cherche à vous enfermer dans son style, sa méthode, et critique tous les autres en bloc, et prend mal que vous alliez essayer d’autres choses.

A l’inverse, il y a certains cas où l’on ne se rend pas compte que son club est bien mieux que la plupart. Et il y a aussi le cas où l’on a changé 3 fois de clubs en 3 ans… et là il faut clairement se poser des questions sur soi avant de changer de club et analyser le problème de pourquoi ça marche pas.

Trouver un club de self-défense

Dans les pages statiques du site, il y a l’onglet « Clubs » en haut à droite : il liste les grandes organisations à consulter pour trouver un club près de chez soi et les principaux conseils pour choisir le club :

Trouver un club de self-défense pour son enfant ?

Au-delà de sa pratique personnelle (ou pas), beaucoup de parents se posent la question de la sécurité de leur enfant. A quel âge les mettre dans un dojo ?

Ed Calderon, formateur en sécurité personnelle au Mexique & aux US, m’avait donné sa réponse ici :

Mon conseil à moi est un peu différent : mettez-le vers 7-9 ans dans un club d’arts martiaux avec un professeur qui a de bonnes valeurs, mais ne le faites pas pour la self-défense. Pour la vraie self-défense, c’est à vous de lui apprendre les règles de vigilance et de sécurité au quotidien. Ensuite quand il/elle sera ado, il/elle pourra vouloir aller pratiquer dans un club de self-défense, mais il faut avoir ressenti des premiers dangers pour qu’il y ait une utilité.

Au-delà des clubs de self-défense

On parle d’arts martiaux & de self-défense car c’est une grosse partie du blog, sauf que cette rentrée peut aussi être un très bon moment pour prendre des résolutions plus ou moins proches de la sécu perso :

  1. Se former ou se mettre à jour en secourisme
  2. Se former au tir
  3. Se former à l’art du déplacement et/ou de la mobilité (pour améliorer tous ses échauffements et entraînements, et gagner en souplesse, agilité, santé…) — quelques références : ADD, Williams Belle Method, Parkour, Mouvers par Nomadslim, les coach qui se revendiquent d’Ido Portal
  4. S’entraîner dans des activités physiques naturelles (je ne dis pas « sport » exprès, loin des ba-balles et de la gloriole de la victoire du match) : escalade, natation, course à pied, athlétisme & gymnastique dans leurs pratiques les plus naturelles, etc.

COMMENTAIRES RESEAUX SOCIAUX

Pour commenter cet article, vous pouvez soit utiliser le module réseaux sociaux ci-dessous (s'il ne s'affiche pas c'est que votre ordinateur bloque l'affichage de facebook sur les sites tiers), ou bien le module traditionnel du blog situé un peu plus bas.

Laisser un commentaire